Electrolab 2.0 : Le projet

From Electrolab
Jump to: navigation, search

****** Prochaines dates de travaux (Inscription déjà ouvertes) *******

Liens vers les pages détaillées des travaux (1 WE = 1 page) qui servent également aux inscriptions.

Pour organiser les travaux dans les meilleures conditions et prévoir la logistique afférente, il est recommandé de s'inscrire préalablement (le plus tôt possible est le mieux).

Le projet Électrolab 2.0

Construire les locaux de l'Électrolab en version 2.0, soit 1500m² aménagés et dédiés aux projets techniques et artistiques de tous niveaux, pour les particuliers et les entreprises.

Introduction

Les travaux du l'Électrolab 1.0 se sont terminés en mars 2013 . Avec l'agrandissement des locaux voté à une très grande majorité des membres le 23 juillet 2013, l'année 2014 a consisté en une phase de construction à grande échelle où l'implication de chacun est requise tant en disponibilité qu'en durée et en endurance. En effet, le lab 2.0, c'est...seulement dix fois plus grand (ahem !) que l'Électrolab 1.0. Et pourtant, c'est une surface absolument nécessaire pour permettre de gérer l'engouement et l'expansion permanente dont fait l'objet notre association.

Pour les plus anciens (qui ont déjà participé à la construction du lab V1), ils connaissent déjà le principe de fonctionnement des travaux d'aménagement et nous reprenons globalement cette formule en l'adaptant aux nouveaux enjeux.


En effet, outre l'envergure du chantier, il y a plusieurs spécificités au projet Électrolab 2.0 :

  • Une quantité significative de travaux de gros oeuvre sont à réaliser (murs, portes, fenêtres,...);
  • Par chance, nous sommes désormais beaucoup plus nombreux (membres, mais aussi sur la ML, contacts extérieurs, etc.) ce qui donne une capacité de réalisation accrue, une attention décuplée en ce qui concerne les bons plans de récupération, et enfin l'émergence d'idées et solutions plus novatrices.
  • Les anciens maîtrisent déjà les particularités de nombreux types de chantiers : ils ont eu l'occasion de les découvrir en y travaillant au lab. C'est sur leur autonomie et leur maîtrise des techniques que les padawans (novices) peuvent profiter afin de gagner rapidement en autonomie et en efficacité.
  • Le local étant payant (loyer), les travaux doivent être réalisés dans un délai aussi bref que possible.

Début 2015, des zones "entreprise" sont opérationnelles, mais d'autres locaux, comme par exemple une salle de formation, permettent de concrétiser des actions de transmission du savoir. L'ancien lab 1.0 est désormais quasiment complètrement démantelé. Et les nouvelles zones du lab 2.0 déja partiellement ou totalement aménagées, servent d'ateliers de travail pour faciliter la réalisation des chantirs 2.0. Cela change significativement par rapport au premier opus ou nous avions travaillé avec des outils personnels : la première caisse à outil n'était arrivée qu'au bout d'un an.

  • Aménager un local de cette envergure impose un budget conséquent qui se chiffre en millions d'euros si l'on achète tout sur étagère et fait réaliser l'ensemble des travaux par des professionnels. Ce budget, évidemment l'association n'en dispose pas. Comme pour le lab V1, c'est donc grâce à la récup, la débrouille et l'engagement des membres et de tous ceux qui nous soutiennent que ce projet peut se concrétiser. Même avec des moyens très limités, la centaine de membres actuels (et tous ceux qui nous rejoindront prochainement) pourrons être fiers d'avoir construit, de leur mains et en toute indépendance, le plus grand hackerspace d'Europe.


C'est donc un objectif tout à fait raisonnable.

Les nouveaux locaux en quelques mots clés

Propres

C'est-à-dire que pour être exploitable sereinement, un espace doit avoir été aménagé à minima pour que l'on ait envie d'y rentrer. Sol et murs doivent être rénovés s'ils sont trop dégradés. Pour les espaces de bureaux, on envisage un lino ou une moquette. Bien entendu, le lab reste un immense atelier, une ruche agitée dont aucune photo ne sera jamais publiée dans une revue de design ou de décoration intérieure. Cela reste une enfilade d'aterliers et de zones de travail assez roots. Les murs en panneaux d'acajou ne sont pas envisagés, ni à court, ni à long terme. L'objectif est que l'on ait pas l'impression de renter dans une aciérie ou une mine de charbon ,:)

Fonctionnels

Les différentes pièces disposeront des commodités (électricité, eau, air comprimé, etc.) et du mobilier adaptés à leur usage prévu. La gestion des accès par badges RFID permettra d'utiliser les locaux dans des plages de temps considérablement accrues par rapport aux deux soirs actuels tout en respectant les principes des droits d'accès aux équipements et aux zones déja en vigueur.

Sûrs

Les nouveaux locaux doivent être aménagés de manière à respecter au mieux les normes de sûreté en vigueur, ainsi que les standards de sécurité adéquats. Dans la conception de l'aménagement, nous tenons compte des impératifs liés à l'accès par tous, et en premier lieu par des personnes à mobilité réduite. D'autres contraintes, tel le respect des contrastes de couleur pour matéraliser distinctement des zones dangeureuses, des obstacles ou des élements de construction particuliers (les portes notamment) seront prises en compte au mieux des moyens mobilisables. Portes et parois coupe-feu, détection incendie, exctinteurs, BAES, bacs de rétension, systèmes de sécurité électriques et équipements anti-inondation contribuent à la sureté des locaux au mieux des moyens de l'association. Respecter l'ensembre des normes de sécurité en vigueur en 2015 est très difficile même pour des professionnels du bâtiment. Essayer de s'en approcher coûte que coûte est une préoccupation permanente.

Quelques autres idées fortes concernant les locaux 2.0

Sont aménagés en premier les locaux qui contribueront à l'équilibre financier de l'association.

Dans une certaine mesure, il est prévu que les locaux soient modulaires. En effet, les besoins en termes d'équipements et d'activités sont dictés implicitement par les membres actuels et à venir. Il est donc de bon aloi que l'espace disponible puisse être, moyennant quelques travaux, réorganisé au gré des besoins. Cela ne veut pas dire que le plan de constuction n'est pas arrêté. Mais on ne s'interdit pas de le modifier si le contexte l'exige.

De même, certaines activités se verront attribuer des zones temporaires en attendant que leur espace dédié soit aménagé.

Enfin au regard de l'expansion de l'association, il convient de penser que le nouvel espace aménagé sera trop petit dans un horizon de 30 à 48 mois (sic). En conséquence, un aménagement dont la qualité et la finition sont adaptées - c'est à dire sans fioritures et éléments superflus - à cette durée d'utilisation est suffisant.

Quelques mots sur l'organisation des travaux et des équipes

Les travaux sont organisés principalement le WE (samedi et dimanche), car les travaux mardi et jeudi soir sont peu efficaces : on a à peine commencé qu'il faut à nouveau ranger. Toutefois, pour les personnes qui sont disponibles en journée pendant la semaine, des journées de travaux seront organisées ponctuellement. De même certains approvisionnements ne peuvent être faits qu'en journée et en semaine.


Qui participe aux travaux ?

Pour les WE de travaux (samedi et dimanche + occasionnelement le vendredi soir), un groupe de 15-18 personnes est tout a fait souhaitable vu la quantité de chantiers à mener. Par définition tous les membres de l'association contribuent aux travaux. L'implication équitable aux travaux de tous est consubstanciel au la qualité de membre. Il n'est pas réaliste de garder un tarif de cotisation accessible par tous s'il fallait faire faire une partie des travaux par des professionnels du bâtiment, faute de disposer de ressources humaines suffisantes parmi les adhérants. C'est d'autant plus vrai que peu de chantiers requièrement des counaissances ou prérequis particuliers. Si c'est le cas, des sachats expérimentés encadrent les novices qui rapidement acquéreront une autonomie suffisante. Ce qui est certain c'est que tous ceux qui participent apprendront de nouvelles techniques et procédés.


Le pool de membres disponible un WE donné est scindé selon les besoins en deux à six équipes qui mèneront chacune une tâche précise. Comme personne n'est présent à l'ensemble des périodes de travail, l'anticipation des problèmes, la préparation des chantiers et l'autonomie des participants sont stratégiques : chaque retard sur un chantier décale d'office les actions avales dépendantes et remet en cause le planning d'avancement et d'approvisionnement. L'engagement de chacun contribue à chaque instant à la réussite globale du projet Électrolab 2.0.


Pilotage

Eu égard à l'envergure du chantier, son pilotage, son organisation et sa gestion sont indispensables pour éviter les gros ratages. Certaines personnes seront dédiées à ces actions et n'interviendront pas toujours en tenant un marteau ou un pinceau. Ils sont la partie cachée de la réussite de ce projet. Quelques exemples de tâches spécifiques que lse partage les adminstrateurs :

  • architecture générale et pilotage technique global ;
  • sécurité et aménagement ERP (conseil en) ;
  • aménagement intérieur, design (conseil en) ;
  • planification des équipes et des tâches ;
  • logistique des approvisionnements en matériaux ;
  • logistique des outillages en location;
  • logistique et maintenace des outillages;
  • catering, référent : Clément ;
  • task force "improvisation et solutions de secours" ;
  • gestion des achats ;
  • gestion des dons et récupération (opérations spéciales);
  • paiements et facturation, gestion analytique et comptable ;
  • relations avec le propriétaire du local.

Les grandes phases du projet

Une bonne synthèse de ce qui est prévu pour l'organisation de l'espace dans l'Electrolab V2.0 est faite par le schéma ci-dessous :

Les principales zones)

Légende

  • L'ancien lab V1 se situe en bas à droite du plan (à peu près dans le coin "Elec", "Elec+", "Staff")
  • En rouge à droite, les zones qui ne font pas partie du projet lab V2 (elles ne font pas partie du bail de location et nous n'y avons pas accès).
  • l'entrée principale se situe en bas au centre sur le plan (carré marqué "Sas")


(pour la localisation des différentes zones, référez-vous aux indications du plan)


Macro planning et phases des travaux

  • Lot 1 : zones convi, projets, élec, formation, entreprises, impression 3D, méca light, bar, sanitaires 1
  • Lot 2 : les autres zones restantes


Début des travaux : 26 janvier 2014

Signature du bail : vendredi 2 mail 2014

Vidage complet locaux : mai-juin 2014

Gros oeuvre lot 1 : mai-octobre 2014

Aménagement lot 1 : septembre 2014-mars 2015

Début des travaux lot 2 : avril 2015


  • Phase 1 - Lab V1.1 : doublement de la surface avec utilisation de la future zone workshops comme d'une zone projets temporaire, et installation d'un box temporaire dans l'actuelle salle de stockage IEAG.
  • Phase 2 - Lab V1.2 : Travaux en zone "convi" pour arriver à une version temporaire et mise en ordre de marche de tous les boxs (sanitaires en version quasi-définitive, et système RFID opérationnel).
  • Phase 3 - Lab V1.3 : Aménagement définitif de la zone "workshops/réunion", démolition de l'actuelle salle de stockage IEAG.
  • Phase 4 - Lab V1.4 : Mise en ordre de fonctionnement (en mode dégradé) des zones destinées à accueillir les projets, installation temporaire des machines nouvelles en zone "méca" et fin de la démolition de tous les murs à déplacer.
  • Phase 5 - Lab V1.5 : Finalisation des sols dans toutes les zones, de la construction de toutes les cloisons et du gros œuvre sur les fluides.
  • Phase 6 - Lab V1.6 : Finalisation du gros œuvre des aménagements dans les nouvelles zones accueillant les projets.
  • Phase 7 - Lab V1.7 : Finalisation du gros œuvre des aménagements dans les nouvelles zones d'ateliers (méca, méca+, méca light, bois, etc...).
  • Phase 8 - Lab V1.8 : Mise en place de la zone staff.
  • Phase 9 - Lab V1.9 : Aménagement de détail des différentes zones (notamment zone grise, zone blanche, photo/chimie, radio...).
  • Phase 10 - Lab V2.0 : Objectif atteint, passage au niveau suivant ! ;)

Quelques mots sur la durée des travaux

Autant en parler tout de suite, construire son Électrolab, c'est très long, beaucoup plus long que l'on ne l'imagine. Dans les faits, garder un rythme soutenu d'avancement pendant de longs mois est bien plus important que de vouloir faire le coup de force au début des travaux. Et avoir très vite l'impression que l'on atteint le bout du tunnel, c'est se bercer d'illusions. C'est un voyage au long cours.

Pour rappeler les choses, il aura fallu 33 mois pour construire et équiper le lab V1. Et quand il était terminé, il était devenu...trop petit. Mais ce long temps de gestation n'a pas découragé les acteurs : en dépit des difficultés, la vision qu'ils avaient du lab V1 en Q3/2010 s'est très largement concrétisée. Cette constance et cette confiance, nous souhaitons qu'elle habite les nouveaux membres comme elle habite déja les pionniers.


Pour les zones entièrement aménagées deux axes de mise à disposition sont à considérer :

  • Pour les zones où le travail est plutôt intellectuel (bureaux, salles de formation) leur mise en exploitation in extenso suit immédiatement la fin de leur aménagement. Une fois déployées les tables et chaises, il est possible d'y travailler.
  • Pour les zones où le travail est plutôt manuel (ateliers), la mise en service de la zone se conjugue en réalité par la mise en exploitation des équipements qu'il est prévu d'y installer. Concomitamment aux travaux d'aménagement se met donc en place, à moyen terme, une organisation à même d'assurer la mise en service des équipements, car depuis l'origine, le lab acquiert principalement des machines nécessitant réparation voire restauration avant d'être utilisables. De même l'organisation du rangement des outils et produits est un point important. Ces chantiers ne sont pas détaillés ici, mais on ne peut négliger leur importance. Il est impensable de trouver quoi que ce soit dans 1500m² si l'espace n'est pas organisé et les objets identifiés. Cela fait d'ailleurs l'objet de chantiers de systèmes d'information également menés en interne par des membres.

De la même manière, les grandes phases citées ci-dessus ne sont que des jalons. Chacune d'entre elles comprend des étapes de travail sur les fluides, le sol, le plafond... Tout ceci n'est bien entendu pas détaillé ici, mais est bien en tête des membres assurant la conception et la réalisation des travaux.

En conclusion, si le lab V2 peut être entièrement opérationnel avant d'être à nouveau trop petit, ce sera une grande satisfaction.

Mais le fait qu'il soit un jour à nouveau trop petit sera une victoire plus grande encore : celle de constater que l'Électrolab attire de plus en plus de personnes. Des personnes qui comprennent qu'investir aujourd'hui dans la construction du lab V2, c'est en tirer un bénéfice encore plus grand à l'avenir.

Les plannings détaillés des chantiers sont donnés sur chaque page dédiée à un week-end de travaux.


Planning projet

Pendant l'été 2014, les travaux battent leur plein avec comme objectif de livrer une version "utilisable" (donc pas forcément dans un état définitif) des boxes et des salles de formation à la rentrée. C'est un objectif TRES ambitieux. Détail des chantiers ci-dessous.

Janvier / Février 2014

Mise en place d'une zone projet temporaire de 150m² permettant le support de la période de transition

  • Percement mur derrière l'ancienne paillasse RF
  • Réfection du système d'évacuation des eaux usées de l'étage supérieur
  • Ponçage du sol sur 150m²
  • Ragréage du sol sur 150m²
  • Pose d'une moquette temporaire sur 100m²
  • pose de cloisons mobiles en bois pour séparation d'avec les futurs ex-locataires

Jusqu'à signature du bail (mai 2014)

  • Récupération d'équipements pour les futurs locaux et planification

Mai 2014

  • Déplacement du stock de l'ancien locataire

Juin - juillet 2014

  • Mise en place d'une zone dédiée "construction électrique" (conception et réalisation des nombreux tableaux électriques)
  • Mise en place de stockages temporaires
  • Premières destruction d'anciennes cloisons
  • Évacuation de gravats
  • Gestion de deux inondations
  • Déplacement de l'ancienne zone méca
  • Établissement d'une zone staff provisoire permettant le support conception travaux

Du 26 juillet au 10 août 2014

  • Mise en place d'un procédé anti-inondations : caniveau intérieur et ensemble cuve tampon / pompe
  • construction des mur de séparation d'avec les autres locataires
  • Ouverture de porte zone projet
  • Essais de traitement de sol
  • Abattage ex zone IEAG
  • Construction murs formation 1
  • Construction murs TGBT
  • Préparation des armoires TGBT
  • Evacuation des Gravats
  • Evacuation stock ancien locataire

Du 15 août au 24 août 2014

  • Remplacement des fenêtres
  • Ponçage zone projet
  • Pose armoires TGBT
  • Construction de cloisons
  • Préparation des zones entreprise
  • Préparation des plafonds
  • Peinture des plafond


Du 30 août au 21 septembre 2014

Construction et aménagement :

  • Placo zones entreprises
  • Construction du mur de séparation élec / formation2
  • Etude pour porte d'accès principale
  • Pose du chemin de câble zone projets
  • mise en service de la zone projet en mode dégradé

Du 27 septembre 2014 au 2 novembre 2014


  • Ventilation zones entreprise
  • Pose des armoires élec/réseau zones entreprise
  • Peinture et luminaires zones entreprise
  • pose luminaires projet
  • Raccordement permanent tuyau évacuation pompe anti-flooding
  • Rebouchage cuve
  • Construction du mur élec/projet
  • Pose de faux plafond zones entreprise
  • Rebouchage et peinture zone convi
  • Construction mur méca light/projet
  • Construction mur méca / convi
  • Carrelage extension élec…
  • câblage électrique des zones entreprises
  • Pose du chemin de câble en zone convi
  • Destruction murs anciens sanitaires.
  • Ponçage convi
  • Construction mur sanitaires / convi
  • Moquette entreprises
  • Isolation convi

Du 8 novembre 2014 au 31 décembre 2014


Chantiers détaillées identifiés au 30/11/2014

  • Zone coworking
  1. poncer /peindre poteau gauche en entrant
  2. finir faux plafond à gauche + cache incliné fond droite (acheter des cornières de rive en urgence)
  3. mur : peindre le mur vers le local technique (à coordonner avec la constuction du prolongement du même mur dans le couloir entreprises)
  4. poser plinthes plafond
  5. poser des cornières plastique en bord des plaques de placo au plafond
  6. elec (prises + detecteur de presence ou interrupteur pour la lumière)
  7. reseau
  8. fabriquer et installer les caches de tuyaux de ventilation
  9. installer chauffage
  10. poser plinthes au sol et autour du poteau (+ peindre en rouge)
  11. poser cornieres plastique autour de la fenetre
  12. mettre des dalles de plafond neuves
  13. moquette


  • Porte d'entrée principale
  1. ajout d'un contact identifiant l'ouverture du battant
  2. recâblage boite de dérivation (trouver un modèle plus grand)
  3. rideau (remplacement des lames fatiguées, remise en tension des ressorts, serrage définitif des fins de course)
  4. boucher les trous et fissures pourtour extérieur porte puis enduit/peinture
  5. joint caoutchouc de calefeutrage autour du bati métallique
  6. usinage pièce de réglage pour gâche magnétique


  • Zone élec (extension)
  1. carrelage (pose en biais)
  2. carrelage de jonction entre élec actuelle et extension
  3. éclairage
  4. électricité/réseau
  5. seuil de porte élec/projets (voir Zenos pour références)
  6. cornière plastique autour de la fenêtre ?
  7. installation des benches


  1. Zone élec (existante)
  2. isolation thermique du conduit d'évacuation vertical en fonte


  1. Zone projets
  2. mur de séparation entre zone projets et zone de stockage (d'abord en cloisons mobiles, plus tard en dur)
  3. porte entre convi et projets (avec contrôle d'accès)
  4. gaine technique ?
  5. ajout de prises électriques/réseau supplémentaires pour qu'il y ait possibilité d'avoir plus de postes de travail ?


  1. Convi
  2. couvrir murs près de la porte d'entrée (placo avec isolation)
  3. coller les dalles de moquette périphériques au double face (apparement baguette de bord pas nécessaire)
  4. deuxieme couche de peinture mur meca
  5. terminer peinture au sol
  6. ventilation ?
  7. poser des plaques d'inox sur le chemin de roulage de la porte d'entrée
  8. électricité / réseau (ajout d'autres prises ?)
  9. remplacer système PA près écran
  10. pose d'absorbants acoustiques (plafond, mur opposé à l'écran)
  11. cornières plastique autour des fenêtres (internes et externes)


  • Méca light
  1. vider la zone pour peinture epoxy (en semaine)
  2. électricité (prises électrique, réseau?)
  3. mur projet/méca light : mettre le placo de l'autre coté (2 couches)


  1. Méca lourde
  • mur séparation avec convi (ajouter isolation laine de roche + 2 couches de placo)


  • Salle formation I
  1. Installation du tableau et de l'écran de projection
  2. retouche peinture sur la porte
  3. deux poteaux à peindre en rouge
  4. pose d'absobants acoustiques au plafond (et murs ?)
  5. cornière plastique autour de la fenêtre ?
  6. PA


  • Bar
  1. mur de séparation bar/stock
  2. puisard à installer /maçonner (avec grille PVC) + pompe de relevage
  3. ragréage sol
  4. carrelage(prévoir un joint de dilatation ?)
  5. second oeuvre bar (électricité , éclairage, réseau, pilotage PA, plomberie, sanitaire, évacuation)
  6. zinc


  • Box 1
  1. constuire /installer un cache cable au plafond
  2. rénover et installer porte double (bas de porte métal sera ajouté ultérieurement)


  1. Couloir entreprises
  2. peindre plafond
  3. poncer puis peindre murs
  4. éclarage,DI
  5. créer mur du couloir vers la zone technique : placo double rail double peau + porte coupe feu + isolation laine de roche.


  • Toilettes (à l'entrée près zone convi)


Janvier à fin mars 2015

L'objectif est de terminter les chantiers encore en suspens à la fin de l'année 2014. Cela concerne soit la construction, soit la finition, l'aménagement et l'équipement des zones suivantes :

  • Convi
  • Porte d'entrée
  • Projets
  • Coworking
  • Formation I
  • Formation II
  • Méca légère
  • Elec
  • Bar
  • Sanitaires I

Au terme de ces chantiers, environ 50% de la surface totale du lab 2.0 sera aménagée et opérationnelle.

En chantiers exceptionnels - initialement non prévus dans le projet - il y a :

  • eau courante + évacuation dans le box entreprise I

De Q2 à Q4/2015 (dès que les chantier ci-dessus seront terminés)

La mise en service des zones ci-dessous sont fonction des besoins prioritaires des membres, de la capacité à disposer de l'ensemble des matériaux et équipements pour assurer la construction, l'aménagement et la mise en service des lieux mais également de la disponibilité de l'ensemble des membres qui contribuent à ce projet.

Les zones restant à constuire/aménager sont les suivantes :

  • méca lourde
  • méca super lourde
  • stockage
  • élec avancée
  • zone staff
  • bois
  • salle informatique
  • utilités
  • chimie/bio
  • salles blanches (2)
  • circuits imprimés
  • studio photo
  • radio-club
  • sanitaires II
  • traitements de surface

En chantiers exceptionnels - initialement non prévus dans le projet - il y a :

  • égout extérieur : étanchéification
  • convi : changement du placo au sol.

FAQ (Foire Aux Questions) spécial lab 2.0

Quid des projets personnels ?

Les projets personnels menés au lab par les membres les mardis et jeudis soir peuvent se poursuivre. Toutefois, la capacité de réalisation de projets personnels est, pendant la phase de travaux lourde, quelque peu réduite. Mais cela ne veut pas dire que l'on ne peut rien faire. Les projets de fonderie, de moteur fusée, d'imprimantes 3D; d'enseigne lumineuse à persistance réitinenne - pour ne citer que ceux-là - se poursuivent allègrement pendant cette phase de transisition. Alors probablement qu'ils avancent un peu moins vite mais c'est aussi le prix à payer pour avoir un lab plus beau.

Que devient le lab V1 ?

Le lab V1 est désormais quasiment complètement démantelé et ses locaux actuels sont reconfigurés pour respecter le schéma d'aménagement 2.0.

Comment s'habiller pour les travaux?

Portez de préférence des vêtements anciens ou mieux un bleu de chauffe en coton. Gants, masques, casques et lunettes sont fournis par le lab Nous vous suggérons d'acquérir une paire de chaussures (ou bottes) de sécurité (premier prix : 25-30 EUR) qui protègent efficacement contre les chutes d'objets. Prenez vos précautions quant au fait que les zones de chantier ne sont pas chauffées et que certains travaux sont à réaliser en extérieur.

Outils personnels

Eu égard à l'ampleur du chantier 2.0, le lab ne peut fournir ni louer l'ensemble des outils requis pour oeuver simultanément à plusieurs équipes. Par exemple, le lab dispose d'une visseuse, mais pas de six exemplaires. S'il faut se passer la visseuse d'un chantier à l'autre distants de 70 mètres, ca va forcément être compliqué. Pour les personnes qui participent aux chantiers et qui le souhaitent, amener quelques-uns de leur propres outils pendant leur présence sur le chantier est un geste sympathsique et tout à fait appréciable qui augmentera significativement le rendement des chantiers. Veillez à marquer préalablement vos outils personnels ainsi que leurs accessoires (caisse de transport, chargeur, transformateur,...) avec vos nom et prénom ou votre pseudo.


Nos besoins en matériels et équipements ON PREND TOUT !

Cette page a été déplacée ici

Résumé

Pour construire le lab V2, comme d'habitude, la récupération et la débrouille jouent à plein. Soyez attentifs à ce qui est jeté dans vos entreprises ou à même la rue : ce qui ne sert plus à d'aucuns peut être tout à fait utilisable pour le lab, si c'est encore en bon état. Si vous pensez dénicher quelque-chose d'utile pour le lab 2.0, ayez l'aimabilité de nous faire parvenir un mail sur contact AT electrolab fr avec une description de l'objet (marque , modèle) , le lieu et les dates de récupération, et le cas échéant une photo. Si l'objet retient notre intérêt, nous déplacerons une équipe pour le récupérer. Si le produit ou l'objet est disponible en grande quantité ou grand nombre, c'est d'autant plus intéressant car les besoins sont d'importance.

Archives


Notes et renvois

(1) Le lab peut disposer temporairement d'un moyen de mesure précis des couleurs dans les espaces colorimétriques de type CIE (tel que XYZ, L*a*b* ou encore Yxy) ce qui permet permet de déterminer le niveau de contraste avec d'autres couleurs déjà mises en oeuvre, afin de respecter les normes de mise en couleur ou plus généralement de comparer la couleur de peintures de sources différentes. Il convient de noter toutefois que la détermination d'une couleur reste une opération complexe car elle est dépendante des conditions d'éclairement et les nuanciers des fabricants de peinture ne proposent que rarement une correspondance entre leurs teintes et les gamuts normalisés.