Licence Radioamateur

From Electrolab
Jump to: navigation, search

Des radioamateurs ?

Les radioamateurs sont des personnes qui pratiquent un loisir permettant d'établir des liaisons radio avec d'autres radioamateurs du monde entier. Il s'agit donc d'une activité scientifique et technique de loisir. Son objectif est multiple, et si, historiquement, elle est un appui à la recherche dans le domaine des télécommunications, on retrouve les radioamateurs dans des situations aussi variées que les compétitions sportives (recherche de balises radio), la recherche de balises de détresse et le support télécom de la sécurité civile en cas de catastrophe, la diffusion des sciences auprès du public (établissement de liaisons entre des écoles et la station spatiale internationale), l'envoi de satellites...

L'Union internationale des télécommunications (organisme international chargé de la réglementation et de la planification des télécommunications dans le monde) définit le "service d'amateur" de la manière suivante :

«Service de radiocommunication ayant pour objet l'instruction individuelle, l'intercommunication et les études techniques, effectué par des amateurs, c'est-à-dire par des personnes dûment autorisées, s'intéressant à la technique de la radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire.»

L'autorisation délivrée par l'administration de prend la forme d'un identifiant de la station d'amateur — une sorte de numéro d'immatriculation — et l'opérateur certifié, responsable de l'utilisation qui est faite de sa station, utilisera cet indicatif pour transmettre.

Les radioamateurs sont les seuls opérateurs de service radio ayant le droit de réaliser leur propre équipement sans homologation technique. Ceci impose donc un examen de niveau technique dans la plupart des pays pour éviter les gênes ou brouillages aux autres services ainsi que les risques de sécurité.

L'identifiant (ou indicatif) ne peut donc être demandé à l'administration qu'après le passage d'un examen officiel (qu'on appelle "licence d'opérateur").

Et pourquoi pas nous

Le lab compte plusieurs radioamateurs dans ses membres ou ses sympatisants. Pas mal de matériel permettant la pratique de cette discipline est également présent (et d'autres choses peuvent encore être récupérées facilement).

Le projet vise donc à acquérir les connaissances requises pour obtenir la licence. Si vous voulez vous joindre à l'équipe, n'hésitez pas à vous manifester sur la mailing liste.

Quelques modes de trafic

Sachant aussi qu'il y a certain nombre de radioamateurs qui ne trafiquent pas ou très peu mais qui font des expérimentations et développements dans des domaines fort intéressantes(micro-ondes, communications optiques, construction d'antennes,...)

Un petit film sur le monde radioamateur

Un autre truc sympa, c'est la construction de (ou communication avec des) satellites "amateur". Il y en a eu des dizaines. Sachant que le premier satellite (radio)amateur a été lancé dans l'espace en...1961, soit seulement 4 ans après le premier satellite artificiel (Spoutnik 1).

Quelques infos sur les satellites amateur

Et un projet récent vraiment sympa

L'examen

Il y a plusieurs niveaux de licences (appelés "classes") qui ouvrent le droit d'utiliser plus ou moins de bandes de fréquences, de puissance d'émission et de modes de trafic.

L'examen se fait dans un centre d'examen dédié et consiste à répondre à un QCM.

Pour tous : examen "réglementation" (épreuve éliminatoire pour les niveaux suivants)

Niveau technique : = le précédent + un QCM technique

Niveau graphie = les précédents + lecture au son (= retranscire en toutes lettres un code morse que l'on écoute)

Il y a 3 niveau de licence liées au type d'épreuves passées pour l'obtention du "certificat d'opérateur" : Classe 3 : on ne passe qu'un examen de réglementation (ladite réglementation étant très liée à la technique...) -> on n'a le droit d'émettre que dans la bande 144MHz avec 10W max Classe 2 : on ajoute une partie technique -> on a le droit d'émettre sur toutes les bandes dans tous les modes sauf le morse (télégraphie) Classe 1 : on ajoute une épreuve de télégraphie -> on a le droit de faire du morse...

Les bandes de fréquence allouées au service d'amateur sont assez variées, ce qui fait tout l'intérêt de la chose :

135,7 kHz, 1 800 kHz, 3 500 kHz, 7 000 kHz, 10 100 kHz, 14 000 kHz, 18 068 kH, 21 000 kHz, 24 890 kHz, 28 000 kHz, 50,000 MHz, 144,000 MHz, 430 MHz, 1 240,000 MHz, 2 300,000 MHz, 5,650 GHz, 10,000 GHz, 24,000 GHz, 47,000 GHz, 75,500 GHz... et d'autres !

A noter que le premier niveau ne permet que d'emettre en France car chaque pays est souverain sur son espace des fréquences; C'est seulement à partir du niveau "technique" qu'il y a des équivalences internationales (de diplôme) qui de ce fait te permettront d'utiliser ton émetteur à l'étranger.

"ca ressemble à quoi les questions"

Site officiel de l'ANFR mettant en exemple l'examen (attention, ce n'est pas un examen blanc, il n'y a que quelques question dans la base, et elles ne sont pas représentatives du panel général / programme) :

http://amatpres.anfr.fr/presentation.do?reqCode=presentation

Ou encore là (examen blanc réalisé par l'enseirb) :

http://brahmane.enseirb.fr:8080/exam.html

"faut se chopper quoi comme URL/bouquin pour potasser"

- Page formation du site radioamateur.org

- cours du club f6kgl

- ceux de f6gpx

- soft de préparation au passage

- cours du club f6kgl

- [http://www.f5axg.org/cours_f6gpx.htmlceux de f6gpx

- soft de préparation au passage

Quelques softs pour s'entrainer

- Sous Linux, le logiciel cutecw permet de s'entraîner au morse.

Méthode

La licence nécessite quelques révisions dans les domaines suivants :

- Mathématique de base et du signal.

- Électronique de base, traitement du signal, amplification et alimentations.

- Radioélectricité, technique des antennes.

- Réglementation

Moyens

- Le matériel disponible au lab. Il est prévu de construire plusieurs récepteurs à but pédagogique.

- Le livre "Le Radio-amateur" d'Olivier Pilloud (ISBN:978-2-7108-0902-9) mis à disposition les jours d'ouverture du lab (penser à envoyer un mail si vous en avez besoin)

- Les nombreux sites web traitant du sujet.

Des sites pour commencer

Certains radioamateurs font de très beaux sites internet avec une foultitude d'infos.

Au hasard un site

Toute une partie du site donne des info sur :

- réglementation (menus sur la droite; a connaître par coeur)

- partie technique (menus sur la droite; savoir appliquer les principes)

Enfin, la plupart des radioclubs dispensent des cours (gratuits) pour passer la licence.

- Explication de la licence

- Une autre explication

- Un site dédié au radioamateurs

- Annuaire officiel des rédioamateurs français